mercredi 30 décembre 2015

Hélas...

Ô ! Combien j'aimerais à l'instar des poètes
qui firent en leur temps rimer "mort" et "piété",
que j'aimerais (disais-je) avec habileté
composer un sonnet de facture parfaite !

 Grand serait mon plaisir et ma fierté complète
à la fin du quatrain de pouvoir m'exclamer :
" séduisants sont ses sons, le chiasme mesuré,
nouveau l'alexandrin, la césure discrète ! "

 Ah! que n'ai-je l'aisance (ou que n'ai-je l'audace)
d'achever en un vers qui soit souple et cocasse
un poème immortel en ces temps si mauvais !

 Car le style aujourd'hui n'est plus aux vieux classiques,
" poussiéreux " -disent-ils-. Moi, tout seul, sans technique,
contre le mauvais goût n'y parviendrai jamais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Printfriendly