mercredi 30 décembre 2015

De profundis

Je suis là comme un os
qu'on a jeté aux chiens
la peur au ventre atroce
Et toi qui ne dis rien!

Les jours, la nuit j'attends,
les nerfs en boule. Eh bien!
ce n'est pas dur pourtant...
Mais toi tu ne dis rien!

Un mot, un SMS,
un coup de fil, un brin
de causette... Ô détresse!
Mais quoi, tu ne dis rien?

Je me débats sans cesse
contre des consanguins
Au secours! SOS!
Et toi, tu restes loin!

Du fond de ma tristesse
j'écris ton nom en vain
puis une rime en liesse
et tu ne réponds rien

T'attendre est ma devise
 t'espérer mon destin
 mon lot l'absence grise
 de toi qui ne dis rien.

 Des fois belles surprises
dans mes rêves tu viens
je t'ose extase exquise!
et là, non! ne dis rien!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Printfriendly