mercredi 11 novembre 2015

Pour Lydia Reithler

Tu nous as laissé tant de désirs
sous la pierre où la date est gravée
Tu nous donnes une histoire à fleurir
Tu nous laisses ta vie à chanter
Comme un voilier qui remonte le vent
ferme et fier
Comme un soleil s'est levé sur le gris
de la mer
Comme une étoile endormie sur son lit
de bruyère
Comme un oiseaux dont le nid serait fait
de lumière
As-tu choisi pour l'autre rive
La crique au goût de romarin
Le récif de corail aux cent couleurs
ou bien la grêve au sable fin?
Qu'il m'est triste de dire à présent
qu'"amitié" se conjugue au passé
que "plaisir" rime avec "autrement"
que "souvent" laisse place à "jamais"
Comme une flamme vacille le soir
des hivers
Comme une absence est présente et nous suit
toute entière
Comme une main fatiguée de porter
son mystère
Comme le feu d'un amour qui de loin
nous éclaire
As-tu choisi pour l'autre siècle
les bois glacés de l'Alaska
les vallons verdoyants de Kathmandou
ou le désert d'Atacama?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Printfriendly